Le dossier des autobronzants 

materiel coiffure.2pdf

Eh oui, l’été s’achève même pour Ouiglam :). Finis la plage, les balades en tenues légères, les apéros en terrasse des cafés. S’installe progressivement le mélancolique Automne. En même temps que les feuilles roussissent et se détachent des branches, nos visages regagnent peu à peu leurs couleurs d’origine. Et pourtant, il existe une solution pour éviter d’être blanc comme un linge. L’autobronzant. 

Pendant longtemps, l’autobronzant a fait figure de faux-ami. En effet, il répondait déjà bien au besoin de tonifier son teint. Malheureusement, constitué de produits chimiques et de pigments très forts qui avaient pour but de pénétrer profondément dans la peau, il laissait apparaître, pendant deux semaines, une couleur d’orange brulée. Cette même couleur significative qui se traduisait directement sur votre visage comme un passage aux aveux : Oui j’ai un peu triché et non, je ne reviens pas des Maldives. Et là vous aviez toutes les raisons de vous en vouloir. De regretter de ne plus faire partie de la tribu des visages pâles. N’importe qui ayant essayé un jour un autobronzant sans en faire appel ni à un dermatologue ni à une esthéticienne s’est retrouvé un matin avec des tâches et des stries sur le visage, un trait très brun le long des maxillaires basses et un cou tout blanc. La CA.TA.STRO.PHE !!!

Les autobronzants ont été inventés au début des années 90. Pendant tout ce temps, ils ont évolué, muté et ce jusqu’à l’apparition de la DHA. What is it ? Ce sont les initiales de la Dihydroxyacétone. Vous voilà bien avancé maintenant. Grosso modo, il s’agit d’une combinaison d’agents naturels constituée en partie d’écorce d’arbres. Toutes les marques ou presque l’utilisent. À l’inverse des premiers produits, la formule des autobronzants de dernière génération agit à la surface de la peau. Directement sur les cellules mortes ou sèches du derme.

Alors ce serait plus naturel et ne pénétrerait plus en profondeur. Bon c’est bien mais ce n’est pas tout. L’atout majeur de ces nouveaux autobronzants se situe davantage dans la manière de les utiliser. En crème, en spray, en huile ou en lotion, ils tolèrent d’être appliqués plusieurs fois à des intervalles de 24h jusqu’à obtenir le teint souhaité. Voici quelques recommandations pour faire bon usage d’un auto-bronzant :

-Choisir l’auto-bronzant qui convient à votre peau. Demandez à essayer plusieurs marques sur l’extérieur de la main. Vous saurez alors si la couleur est adéquate et surtout si votre peau accepte le produit.

-Exfolier en douceur les parties que vous teinterez. Plus votre peau sera lisse et dépourvue de cellules mortes et plus le résultat sera naturel.

-Il est très important de bien faire pénétrer lorsque vous l’appliquez aussi bien sur le visage que sur le corps. Très important d’éviter les démarcations. Prenez donc le soin de ne négliger aucune zone.

-Dans un registre un peu différent, mangez des légumes chargés en carotène. Cela fera très bon ménage avec votre autobronzant.

Voilà, en espérant que cela puisse vous permettre de vous réconcilier avec les autobronzants. Si vous franchissez le pas, envoyez-nous des photos de vous sur le blog Ouiglam avec un avant et un après en précisant le produit que vous avez choisi. Nous publierons les plus beaux résultats.

À bientôt pour un nouvel article Ouiglam

Cet article vous a plû ? N’oubliez pas de liker notre page Ouiglam sur facebook pour suivre tous les mois votre horoscope :

https://www.facebook.com/ouiglam/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s